d'après Joë Bousquet

Atteint d'une balle qui lui sectionne la moëlle épinière, Joë Bousquet (1897-1950) entre dans une existence immobile à l'âge de vingt-et-un ans. De 1924 jusqu'à sa mort, il occupera à la chambre aux volets clos à Carcassonne et commencera à écrire. Cette blessure, il la transcendera par la poésie. Je porte malheur aux femmes mais je ne porte pas bonheur aux chiens témoigne de l'existence d'un homme foudroyé par le destin, qui se reconstruit en réinventant un rapport au monde et la sexualité par la force de son écriture et de son univers poétique. Denis Lavant incarne cet homme brisé qui transfigure sa réalité en élisant domicile au cœur même du langage.

JE PORTE MALHEUR AUX FEMMES MAIS JE NE PORTE PAS BONHEUR AUX CHIENS